Pim’s maison

Noter l'article :
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles6 étoiles7 étoiles8 étoiles9 étoiles10 étoiles (1 vote(s), moyenne : 8,00 sur 10)
Loading...

IMG_20130828_164842

Vous vous souvenez de ces petits biscuits tout moelleux avec leur coeur fruité et leur croquant en chocolat?

Et bien les voici les voilà tout fait maison !

Vous vous doutez bien que quand je suis tombée sur la recette j’étais obligée de la tester :-)

J’admets que mon essai n’est pas très concluant sur la forme de la génoise mais pour votre test je vous suggère de suite d’utiliser un moule afin que la pâte soit uniforme et surtout plus épaisse que moi.

Avec ça normalement vous aurez des pim’s qui ressembleront bien plus aux originaux !

Rien de tel pour épater la galerie ;-) 

Alors bien entendu, c’est comme tout : on en mange un ou deux mais pas toute la fournée !

Du plaisir oui mais sur la durée pour moins de culpabilité ;-)

Voici le site qui m’a permis de réaliser cet essai :

http://lacuisinedemalou.over-blog.fr/article-les-pims-maison-aux-fruits-rouges-delicieusement-gourmand-119633988.html

Je vous en propose un autre que j’ai vu après coup et qui suggère une autre façon de faire pour le garnissage. J’ai trouvé ça intéressant :

http://anneauxfourneaux.canalblog.com/archives/2013/01/28/26260035.html

Bon et bien il ne reste plus qu’à s’y mettre non?!

Pour 25 pim’s (sans moule ce qui veut dire qu’avec des moules la génoise sera plus épaisse et donc moins de biscuits)

1 oeuf

25 g de sucre

1/2 sachet de sucre vanillé

13 g de maïzena

7 g de farine

1 cuillère à café de levure chimique

1 petite pincée de sel

confiture de votre choix (framboise pour moi. D’autres sites suggéraient l’usage de la marmelade : à vous de voir)

Préchauffer le four à 180°C.

Prendre deux récipients et séparer le blanc du jaune de l’oeuf.

A l’aide d’un fouet, battre le jaune d’oeuf avec les sucres (en poudre et vanillé) jusqu’à éclaircissement.

IMG_20130828_142051

Ajouter la farine, la maïzena et la levure.

Mélanger de nouveau avec votre fouet (attention ça va coller donc essayez de récupérer le maximum de pâte dans le récipient!)

IMG_20130828_142454

Dans l’autre récipient, monter le blanc en neige en incorporant la pincée de sel quand le blanc est déjà bien monté (ça le fixera si je me souviens bien de mes cours :-p).

IMG_20130828_142643

Incorporer alors délicatement au premier mélange.

Vous obtenez une préparation lisse et homogène qui a doublé de volume au moins !

IMG_20130828_142754     IMG_20130828_143211

Comme je vous disais je ne vous suggère pas d’utiliser la méthode que j’ai faite à savoir la cuillère à café (la pâte s’étale trop et la génoise n’est pas assez épaisse). Jugez par vous-même :

IMG_20130828_144140    IMG_20130828_145218

Préferez donc l’usage d’un moule à fond circulaire type muffins :

Y verser donc une bonne cuillère à soupe ou plus si vous estimez que ce n’est pas assez épais (remémorez-vous le vrai pim’s!).

Placer le moule au four et cuire pendant environ 10 minutes (9 pour moi mais le signe indicatif sera la couleur de la génoise qui doit être dorée).

Laisser refroidir puis démouler les génoises.

Une fois refroidies, déposer une cuillère à café de confiture sur le dessus de la génoise.

Pour ma version, je l’ai déposé sur la partie qui était en contact avec le papier sulfurisé :

IMG_20130828_151638

(à la sortie du four la génoise était très craquante telle une tuile mais elle est devenue plus moelleuse en suivant les étapes suivantes)

Sinon l’autre site dont je vous ai mis la référence, suggère de faire un creux au centre de la génoise à l’aide d’un couteau afin d’y déposer la confiture (ou marmelade). Ca se tente :-).

J’ai suivi l’astuce de la blogueuse qui préconise de mettre pendant une vingtaine de minutes les génoises garnies au congélateur. Cela permettrait de mettre plus facilement le chocolat.

Quand le temps est pratiquement écoulé, faire fondre le chocolat au bain-marie afin qu’il soit bien lisse.

Sortir alors les génoises garnies du congélateur.

Les recouvrir  d’une cuillère à café de chocolat fondu (directement sur la confiture que l’on ne doit plus voir).

Effectivement, faire le minimum de passage au risque que le chocolat et la confiture se mélangent.

Répéter ce geste pour tous les biscuits et les déposer au frais pour que le chocolat durcisse.

Pour ma part, je vous conseille de les maintenir au frais jusqu’à la dernière dégustation ! En effet, ceux gardés au frais auront leur couche de chocolat croquante tandis que si vous les mettez dans une boîte hermétique le croquant n’y sera plus tellement et il faut l’avouer c’est ce qui fait tout ! ;-)

Dans tous les cas, si tout va bien la mission a été accomplie !

Il ne reste plus qu’à déguster vos merveilles, moi c’est déjà fait :-p

IMG_20130829_155638

N’hésitez pas à laisser des commentaires si vous avez testé avec les moules

Partager :
1 Commentaire
  1. Merci pour la recette.

Vous avez testé cette recette ?

Laissez un commentaire :-)